Un oiseau de nuit

Ma meilleure période pour créer est entre 23 h et 2 h du matin. Au minimum de soir.

C’est ce moment où tout semble être en pose qui m’apporte la tranquillité nécessaire pour me recentrer, faire une pause dans ma journée, faire taire mes pensées et laisser s’exprimer sans retenue les émotions par image.

C’est aussi la présence de la noirceur enveloppante et l’éclat de la lune, quand elle est là, qui m’apaisent et enlèvent les barrières du raisonnable qui bloque le flot créatif dans mon cas.

S’il est plus tôt, je m’accompagne de musique pour recréer cette ambiance. De la musique de type « Trance », classique, épique, électronique, celtique et autre genre semblable.

La tranquillité est mon élément indispensable principal.